Les coureurs de ski cross raflent les trois premières positions

Kevin Drury, Ski cross World cup winnerKevin Drury, Ski cross World cup winner

Le Canadien Kevin Drury a remporté le globe de cristal avec panache, devançant son compatriote Brady Leman et le Suisse Ryan Regez, méritant respectivement les troisième et seconde positions du classement de la Coupe du monde. Tous trois ont triomphalement pris place sur le podium en brandissant fièrement leurs skis Elan.

Les skis Elan GSX sont rapides. Très rapides, en fait. Ils en ont maintes fois fait la preuve. Filip Flisar en a bien profité à l’occasion de la prestation qui lui a valu d’être couronné Champion du monde, tout aussi bien qu’au cours de sa saison victorieuse en Coupe du monde, tout comme Kelsey Serwa et Brady Leman qui chaussaient ces mêmes « green monsters » pour mériter l’or aux Jeux olympiques. Soulignons aussi toutes les victoires individuelles et toutes les médailles d’argent et de bronze. Ces skis ont connu tellement de succès au cours des dernières saisons qu’une seule chose nous venait à l’esprit : serait-il possible de faire mieux ? Et à voir les résultats de cette saison 2019-20, la réponse est claire : Oh! Oui !

Kevin Drury, Ryan Regez, Brady LemanKevin Drury, Ryan Regez, Brady Leman

Voyez un peu le classement final de la Coupe du monde de ski cross pour 2019-20 :

 

1. Kevin Drury (CA) 768 points
2. Ryan Regez (CH) 454 points
3. Brady Leman (CA) 428 points

Tous trois ont pris place sur le podium avec leurs skis Elan GSX d’un vert éclatant. Cette saison quelque peu écourtée de 11 courses a vu plus de la moitié – soit 6 courses ! – être remportées par des skieurs du Team Elan. La domination du Canadien Kevin Drury s’est opérée alors que Kevin a vécu une sorte de renaissance cette saison. Il a remporté les courses tenues à Val Thorens, Innichen, Arosa et Megève, terminant second à trois autres occasions. Ses résultats lui ont amplement permis de cumuler les points requis pour s’approprier le globe de cristal de la discipline. Les 768 points récoltés par Drury lui ont également assuré d’une confortable marge sur ses concurrents. Le Suisse Ryan Regez, pour sa part, a également connu une excellente saison, décrochant des victoires à Montafon et Idre Fjäll et finissant troisième à deux autres occasions. Ses 454 points l’ont assuré de justesse de boucler la saison au deuxième rang cumulatif. Et le troisième à prendre place sur le podium n’est nul autre que le champion olympique Brady Leman. Bien qu’il n’ait pas connu la victoire cette saison, il a tout de même réussi à terminer au second rang en plus de s’assurer une autre fois de la troisième place du podium. Sa constance lui a permis de totaliser les 428 points, lui permettant de se classer bon troisième au classement cumulatif.

« Ma précédente saison ne s’était pas déroulée comme je le prévoyais, alors j’attendais avec impatience qu’elle prenne fin. Il me fallait du temps pour prendre du repos et retrouver mon focus », admettait Drury à la fin du calendrier. Au cours de l’inter-saison, il s’est sérieusement remis à l’entraînement, se concentrant sur divers aspects de sa course. Au moment d’aborder la nouvelle saison, il a paru transfiguré. Le doute quant à ses capacités avait cédé la place à la détermination : son ski débordait de puissance et il avait acquis la volonté de gagner.

« Je n’ai jamais pensé que j’étais rapide. Mais au fond de moi, je sentais que mon tour allait venir. »

Au terme de la saison, c’est avec la plus grande fierté qu’il a brandi à bout de bras son globe de cristal. Et c’est avec panache qu’il l’a remporté ! « Je n’affirmerai pas que c’est le sommet de notre sport. Il me semble qu’un titre olympique reste plus significatif, mais ce globe de cristal démontre la constance que j’ai connue tout au long de la saison. »

Ryan Regez, originaire de l’idyllique village alpin de Wengen, se montrait, pour sa part, plus heureux de son résultat. Il a réussi à décrocher ses deuxième et troisième victoires en carrière et, après que la saison de coupe du monde ait été complétée, il a aussi remporté son championnat national pour une seconde fois. « Cette saison prouve que je suis sur la bonne voie. J’espère m’améliorer encore d’ici le début de la prochaine saison », lance le Suisse de 27 ans.

En bout de ligne, Brady Leman s’est dit satisfait de sa saison, mais avoue rester sur sa faim pour ce fameux globe de cristal, qui échappe toujours à son palmarès. « Ma saison a mal débuté. J’ai multiplié les erreurs et pris des décisions douteuses. Mais je me suis remis en selle vers le milieu de la saison », résumait le champion olympique.

Parmi eux, Blaž Lazar, le chef du Team Elan de ski cross, est possiblement le plus heureux : « Nous avons connu cette saison des succès exceptionnels. Ça n’est pas fréquent que les coureurs qui occupent les trois premières places à l’issue de la saison chaussent tous des skis d’une même marque. C’est sur nos skis qu’ont été remportées plus de la moitié des courses, cette année, et notre équipe a placé des skieurs sur le podium avec régularité. Kevin, Ryan et Brady se sont révélés être les plus remarquables, mais l’ensemble de notre troupe a connu du succès tout au long de la saison. »