Les 25 ans du Carving

elan scx skielan scx ski

Il y a maintenant un quart de siècle, Elan lançait sur le marché de nouveaux skis révolutionnaires. Ils étaient plus courts de 40 centimètres que des skis normaux et paraissaient beaucoup plus larges, du fait de leur forme latérale extrême. Mais leur plus étonnante caractéristique demeurait le fait qu’ils traçaient d’eux-mêmes les courbes. Ces nouveaux Elan allaient changer le ski pour toujours. C’est le modèle SCX d’Elan qui a lancé une toute nouvelle façon de skier, ce qu’on appelle aujourd’hui le carving. Cette innovation est probablement la plus révolutionnaire de toute l’Histoire du ski. Nous nous sentons bien à l’aise d’affirmer que quelle que soit la marque de skis sur laquelle un skieur trace une courbe bien coupée, c’est d’une certaine façon sur un ski Elan qu’il conduit la courbe !

Encore, au début des années ’90, on pratiquait le ski sur des planches de plus de 2 mètres. À l’époque, on choisissait ses skis selon leur taille et leur rigidité. Les skis de slalom étaient les plus rigides, suivis de près des skis de géant un peu plus souples et de tous ces modèles de skis plus ou moins souples destinés à la masse des skieurs. La technique se définissait en fonction du matériel et les virages comportaient une bonne dose d’un dérapage plus ou moins contrôlé.

De leur côté, les membres de l’équipe de développement d’Elan se penchaient sur une nouvelle vision des choses. Ils envisageaient la création de skis qui pourraient faciliter la conduite des virages et qui, dans des conditions idéales, rendraient possible aux skieurs de couper des courbes entièrement sur les carres. Ils voulaient ainsi rendre possible d’évoluer sur des skis come sur des rails. Au milieu des années ’80, ce même concept avait germé dans la tête du légendaire skieur suédois Ingemar Stenmark. Non seulement était-il en voie de devenir le plus grand skieur de tous les temps, mais encore était-il reconnu pour avoir une technique exceptionnelle, d’une grande précision. « J’avais remarqué que la moitié arrière de mes skis traçait une courbe coupée en arc quand j’appliquais une surpression sur le talon. De cette manière, j’arrivais à créer une forme d’arc qui produisait un virage coupé mieux contrôlé, plus efficace et - surtout - plus rapide. »

elan scx skielan scx ski

La première tentative de créer un ski ayant une forme latérale plus prononcée, un ski baptisé « VSS », l’a été sous la gouverne de Andrej Robič et son équipe. Ces skis dont la largeur pouvait être ajustée permettaient de faire varier la forme latérale. C’est ainsi, au début des années ’90, que le concept d’un ski qui tracerait une courbe comme s’il était sur un rail devint enfin envisageable.

L’idée qu’un ski puisse être déformé en arc pour couper une courbe par la seule action du skieur s’avérait enfin n’être qu’une sorte d’illusion. Et ça demeure curieusement encore aujourd’hui une erreur qui a ses adeptes. Il se trouvait que, chez Elan, nous étions persuadés que le prérequis essentiel pour qu’un ski puisse se déformer en arc pour couper sa trajectoire, c’était que sa forme latérale soit adéquate. Et dès les premiers essais sur neige, les lignes de cotes que nous avions calculées sur papier se sont révélées avoir pour effet exactement ce que nous anticipions. Il nous faut encore et encore remercier Andrej Robič d’avoir eu le courage de mettre sa réputation en jeu afin de rallier tous les membres de l’équipe à sa vision au moment de la mise en branle de ce projet et d’avoir participé de près aux premiers essais sur neige. « Sans son support indéfectible, nous n’aurions jamais pu réaliser un premier prototype », se souvient Jurij Franko qui, avec Pavel Škofic and Andrej Robič, a été l’un des principaux designers à avoir planché sur les premiers skis ayant une forme latérale prononcée.

Tous les skis fabriqués dans le monde à compter de 1994 comportent une part de l’esprit d’Elan.

Les ingénieurs craignaient qu’ils seraient confrontés à bon nombre de limitations technologiques en cours de développement et lors de la fabrication de tels skis « New Age ». Mais aucun problème ne s’est matérialisé qui ne pouvait être résolu ! Le plus grand problème auquel quiconque aurait pu être confronté dans le processus de développement de tels skis aurait été de mettre la main sur le matériel utilisé sur la semelle. Heureusement, du fait qu’Elan fabriquait également des skis de saut nordique qui étaient beaucoup plus larges que les skis alpins de l’époque, nous avions la chance de disposer de bandes de matériel plus larges que celle normalement disponible dans l’industrie. L’ingénieur Franko avoue aujourd’hui sans réserve que l’équipe de R&D n’avait aucune idée de l’impact qu’aurait cette innovation dans l’Histoire du ski : « Nous n’avons jamais réfléchi à cet aspect des choses, occupés que nous étions à faire nos calculs et à parfaire le développement de ces skis, mais aussitôt que nous avons bouclé sur la neige les premiers virages, il nous est apparu clairement que le monde du ski allait changer de manière définitive. »

Et il y a aussi eu un phénomène assez intéressant qui s’est manifesté au terme des premiers essais sur neige… Les développeurs ont rapidement conclu qu’en dépit du fait que les résultats sur neige s’avéraient des plus concluants, ils n’avaient de fait aucun espoir réaliste qu’un tel produit puisse un jour connaître un quelconque succès commercial ! Il s’avère qu’ils n’avaient pas vraiment raison : le tout premier modèle, le SCX, a retourné le monde du ski sens dessus dessous en un rien de temps ! Grâce à sa capacité intrinsèque de produire des courbes, le SCX a permis à des masses de skieurs de retirer plus de plaisir que jamais sur la neige, leurs évolutions se trouvant plus confortables et moins exigeantes, sans compter que l’apprentissage du ski s’en trouvait grandement facilité. Nombre de fabricants de skis concurrents ont rapidement emboîté le pas, présentant des modèles similaires en toute hâte. Voilà pourquoi nous pouvons affirmer que dans chaque ski moderne, il y a un peu de l’esprit d’Elan.

Le SCX ainsi que toutes les autres innovations qui ont émané de l’histoire et de la riche tradition d’Elan vous sont présentés au Musée Elan à Begunje na Gorenjskem, en Slovénie.
alpine ski museumalpine ski museum