From an idea to a ski

L’idée du ski pliable ne date pas d’hier. Il y a déjà eu quelques expériences de faites durant les Première et Seconde Guerres mondiales. Néanmoins, aucun de ces skis n’a pu être utilisé. D’autres essais ont eu lieu depuis, mais n’ont jamais dépassé le stade de prototype et personne n’a réussi à les skier. Nous avons échangé sur le processus exigeant d’ingénierie mis en place pour créer le Voyager avec Melanja Korošec (Directrice commerciale du groupe Elan), Vinko Avguštin (Responsable du département R&D d’Elan), et Luka Bassanese (Strategic Designer).

DEPUIS COMBIEN DE TEMPS ELAN EST INVESTI DANS LA CONCEPTION D’UN SKI PLIABLE ?

Vinko Avguštin: Elan a développé l’idée d’un ski pliable à plusieurs reprises dans le passé. Le concept est longtemps resté en marge de nos activités jusqu’en 2011, où il refait surface dans le cadre d’une collaboration avec l’armée slovène. Cela a donné naissance à l’Ibex Tactix en 2017. À partir de là, nous avons immédiatement imaginé le prochain défi en la matière : fabriquer le premier ski de carving pliable.

LE SKI VOYAGER EST UN CHEF-D’OEUVRE D’INGÉNIERIE. COMMENT CETTE TECHNOLOGIE D’ARTICULATION A-T-ELLE INFLUENCÉ LA CONCEPTION ET LA FORME DU SKI ?

Melanja Korošec: Dans la pratique, des skis fonctionnent lorsqu’ils sont en une seule pièce. Nous avons commencé par casser les nôtres en deux. Cela a fondamentalement changé la perception du produit . Au-delà du ski, c’est une expérience bien plus complète que propose le Voyager. Il s’agit du tout premier ski all mountain pliable au monde, nous avons donc pris soin de refléter cette avancée technologique dans le design du produit. Le processus de développement a débuté par l’analyse des utilisateurs potentiels et la définition des objectifs de conception.

Les éléments clés étaient la fonctionnalité, le caractère intuitif et la robustesse. Les skis se plient, leur design souligne cette fonction inédite. Toutes les composantes du ski ont été pensées et usinées pour optimiser leur utilisation de façon efficace et durable. Dans l’apparence, nous avons cherché à nous inspirer de l’iconographie aérospatiale qui évoque le summum de la mobilité. Enfin l’identité d’un produit passe aussi par un nom qui évoque l’expérience de l’utilisateur et lui donne une visibilité internationale.

QU’AVEZ-VOUS APPRIS DU DÉVELOPPEMENT RÉUSSI DE L’IBEX TACTIX ?

Vinko Avguštin: Ce fut un véritable stimulus pour pousser le concept plus loin. L’idée originelle est venue de l’utilisateur : nous avons observé les troupes militaires de montagne avec leurs longs skis fixés au sac à dos, cela constitue un obstacle important pour se mouvoir avec aisance dans l’environnement montagnard. C’est ainsi qu’est né le premier ski pliable capable de répondre aux exigences fonctionnelles en termes de charges opérationnelles.

Nous avons élaboré puis testé plusieurs variantes du dispositif de pliage avant de retenir la plus adaptée. Ce premier modèle étant destiné à un usage militaire, nous nous sommes concentrés sur la durabilité. Le mécanisme a parfaitement fonctionné et nous a donné beaucoup d’assurance. En termes de skiabilité, le système convenait pour la randonnée ; mais c’était insuffisant au développement d’un ski alpin performant. Pour le Voyager, le mécanisme a été considérablement amélioré.

QUEL EST L’ÉLÉMENT CLÉ DU NOUVEAU SKI DE CARVING PLIABLE VOYAGER ?

Vinko Avguštin: Le système de plaque sur lequel repose la fixation. Il offre une rigidité égale à celle des skis classiques non pliants. Combiné à la technologie Connect, il a énormément mobilisé notre inventivité. Nous avons essayé différentes solutions avant de retenir celle qui s’est avérée la plus efficace.

L’idée du ski pliable ne date pas d’hier. Il y a déjà eu quelques expériences de faites durant les Première et Seconde Guerres mondiales. Néanmoins, aucun de ces skis n’a pu être utilisé. D’autres essais ont eu lieu depuis, mais n’ont jamais dépassé le stade de prototype et personne n’a réussi à les skier. Nous avons échangé sur le processus exigeant d’ingénierie mis en place pour créer le Voyager avec Melanja Korošec (Directrice commerciale du groupe Elan), Vinko Avguštin (Responsable du département R&D d’Elan), et Luka Bassanese (Strategic Designer).

QUEL EST LE RÔLE DU DESIGN DANS UN PROJET AUSSI POINTU QUE LE VOYAGER ?

Luka Bassanese: Sur un produit aussi sophistiqué, le designer est confronté à un véritable défi : transformer une innovation techniquement complexe en un produit compréhensible et facile d’utilisation. Le design du Voyager met l’accent sur l’intuitivité de la fonction pliage.

VOUS AVEZ ÉGALEMENT CONÇU UN SAC DÉDIÉ, DES BÂTONS TÉLESCOPIQUES ET QUELQUES ACCESSOIRES POUR CRÉER UN ENSEMBLE COHÉRENT. CES PRODUITS SEMBLENT AVOIR ÉTÉ PENSÉS AVEC BEAUCOUP D’ATTENTION. QUELS SONT LES ÉLÉMENTS COMMUNS AUX DIFFÉRENTS PRODUITS?

Melanja Korošec: Le Voyager n’est pas un simple produit, c’est une solution inédite au service des skieurs citadins. C’est cette approche qui a orienté le développement du concept. Si le ski est l’élément central, il s’accompagne d’une série d’accessoires interdépendants. Tout d’abord les bâtons télescopiques s’accordent parfaitement avec les skis. Ensuite les sacs sont une pièce maîtresse de l’expérience Voyager : le plus petit pour ranger et transporter les skis ; le plus grand avec suffisamment d’espace pour contenir tout l’équipement nécessaire à un week-end de glisse. La conformité des sacs avec les directives

d’enregistrement de l’IATA était un élément clé de la conception des skis que les ingénieurs ont inclus dans leur processus de développement. Enfin, nous avons également pris en compte des détails tels qu’une brosse et un chiffon pour nettoyer les skis avant de les ranger dans le sac dédié après utilisation.

LES NOMBREUSES RÉCOMPENSES REÇUES PAR LE SKI VOYAGER CONFIRMENT LE CARACTÈRE INNOVANT ET VISIONNAIRE DU CONCEPT. PARMI CELLES-CI FIGURE NOTAMMENT LE TRÈS CONVOITÉ PRIX RED DOT BEST OF THE BEST. QUE SIGNIFIE POUR VOUS UNE TELLE RECONNAISSANCE ?

Melanja Korošec: Nos skis sont faits pour être utilisés, pas seulement pour être exposés. Notre approche conviviale du sport incarnée par l’expérience « Always Good Times » reste notre priorité. Nous faisons en sorte d’offir les meilleurs instants possibles sur la neige aux utilisateurs de nos produits.

Nous sommes toujours très heureux de voir notre travail reconnu dans les milieux professionnels. Si nous avons remporté de nombreux prix au cours de la dernière décennie, recevoir le Red Dot Best Of The Best pour le Voyager est un honneur partagé au sein de l’entreprise. Le projet Voyager a mobilisé tout notre personnel, ce prix est une reconnaissance et une validation de notre travail qui nous a tous ravis et motivés.